Présidence d’Eurolarge Innovation

Jean-Claude Le Bleis, PDG du Groupe nke, devient le nouveau président d’Eurolarge Innovation et succède à Jean-Marie Corteville, PDG d’Azimut communication.

Eurolarge Innovation reprend du service, avec toujours le souci de « fédérer et promouvoir la course au large ». Une centaine de professionnels ont participé à la première conférence sur l’avenir de la filière, hier, à la Cité de la voile.

Une équipe renouvelée, une association indépendante gérée par les entreprises, 46 adhérents, la Région Bretagne comme principal financeur et un nouveau cycle de journées techniques destinées aux professionnels de la course au large : Eurolarge Innovation renouvelle ses ambitions, après plus d’un an de veille. « Nous redémarrons sur un nouvel élan mais l’intérêt final est toujours de promouvoir l’innovation pour permettre aux entreprises de se développer », rappelle son trésorier, Maxime Delbury, également directeur de la société Nautix, basée à Guidel. « Permettre aux entreprises de se rencontrer, les faire connaître dans le milieu et les aider à continuer à innover » sont les trois missions que développe Wenceslas Menotti, son directeur. Via des conférences et des visites d’entreprises, « nous donnons des clefs pour imaginer les marchés de demain et appuyer la réflexion stratégique des entreprises », complète le trésorier.

« S’étendre sur le littoral »

La première conférence, hier, à la Cité de la voile, à Lorient, ciblait l’avenir de la course au large. D’autres thématiques suivront, à raison de deux à trois rendez-vous par an : l’énergie à bord, l’écoconception…
Une table ronde est notamment prévue au Nautic de Paris, en décembre, autour de la contribution des coureurs aux préoccupations environnementales, en résonance avec la COP21 sur les changements climatiques. Aujourd’hui, Eurolarge Innovation compte 46 adhérents (PME et TPE). « L’ambition est de s’ancrer en Bretagne, et de monter à une centaine d’adhérents d’ici douze à 24 mois, pour fédérer et promouvoir la filière. À terme, on a vocation à s’étendre sur le littoral Atlantique et en Manche », précise Jean-Claude Le Bleis, son président, également P-Dg de NKE SA, à Hennebont. Et ce dernier de poursuivre : « Le siège de l’association restera en Bretagne », région où le nautisme de compétition représente 110 entreprises, 1.500 emplois et un chiffre d’affaires de 215 M€. « Le monde de la voile est constitué d’une myriade de petites entreprises. Il faut avoir tout le monde à bord ! », souhaite Maxime Delbury. « C’est un véritable vecteur d’innovation, et donc d’emploi, pour le territoire », conclut Jean-Claude Le Bleis.

Source : © Le Télégramme (www.letelegramme.fr)

 

Présidence -d-eurolarge-innovation_2572548_537x405p

< Retour aux actualités